Accueil > Le réseau ACEPP > Des prises de position

... Novembre 2015 - Le Collectif des Associations Citoyennes

... Novembre 2015 - Le Collectif des Associations Citoyennes

CIRCULAIRE VALLS : DES AVANCÉES IMPORTANTES ALORS QUE LES REMISES EN CAUSE SE MULTIPLIENT

Après plus de deux ans de concertation, la circulaire "Valls", qui remplace la circulaire "Fillon" sur "les relations entre les pouvoirs publics et les associations" a été publiée le 29 septembre 2015. Le Collectif des Associations Citoyennes (CAC, qui s’est constitué dès 2010 en opposition à la circulaire Fillon et à la marchandisation de la vie associative et dont l’Acepp est membre) a formulé depuis 2013 des propositions pour une nouvelle circulaire et avait participé aux discussions préparatoires.
Au cours de la dernière phase de discussions, seul le Mouvement associatif (ex CPCA) a été invité aux côtés des fédérations d’élus et des différents ministères. Le Collectif des associations citoyennes a cependant travaillé avec le Mouvement associatif et le Réseau des collectivités territoriales pour l’économie solidaire pour préparer ces réunions, avec une convergence sur la plupart des propositions, et nombre des amendements ont été repris. (Lire la suite sur le site du CAC).

SÉMINAIRE D’ÉTÉ 2015 DES ASSOCIATIONS CITOYENNES

Le Collectif des associations citoyennes a tenu son séminaire d’été Pourquoi agissons-nous ? Comment agir ensemble dans la durée ? du 6 au 8 juillet à l’Haÿ-les-Roses (94), avec 60 participants venus de 13 régions différentes.
L’objectif était de faire le point sur les principaux enjeux auxquels sont confrontées nos sociétés d’aujourd’hui à la lumière d’une analyse historique, de rechercher nos valeurs communes et se mobiliser plus largement pour l’année à venir.
Une synthèse de l’ensemble des débats sera diffusée en septembre. D’ores et déjà, on peut trouver sur le site du Collectif des synthèses partielles correspondant aux principaux temps forts des trois journées.

APPEL À TÉMOIGNAGE « DÉCISIONS FINANCIÈRES 2015 ET DIFFICULTÉS ASSOCIATIVES »

Le CAC analyse la situation des associations au regard du plan de rigueur qui produit ses effets. Les décisions budgétaires de nos communes, communautés d’agglo, départements ou régions, mais aussi les décisions de l’État, des caisses d’allocations familiales... commencent à être connues.
Quelles difficultés concrètes en découlent pour les associations ?
APPEL À TOUS : Aidons le CAC à compléter efficacement la Cartocrise-associative.

INVESTISSEMENT À IMPACT SOCIAL : UN PROJET EXTRÊMEMENT PRÉOCCUPANT

Les acteurs associatifs dépendant de subventions ont remarqué deux grandes tendances : la baisse drastique de leur financement par les collectivités territoriales et le “glissement” de leur nature. Si l’Europe, les Régions, les Conseils généraux continuent de distribuer des subventions, ces financeurs demandent de plus en plus fréquemment aux acteurs associatifs de répondre à des “appels à projet”. Au lieu d’octroyer chaque année une subvention, les institutions imposent aux associations d’orienter leurs actions en fonction de critères prédéfinis, les obligeant à passer sous les fourches caudines du politique. Et depuis l’adoption de la loi sur l’Économie Sociale et Solidaire en 2014, les choses s’accélèrent puisque ces appels à projets sont dimensionnés de façon à ce que les acteurs associatifs se regroupent, s’organisent, se professionnalisent, ou bien… disparaissent.
Le CAC fait le point sur l’Investissement à impact social, une tentative de financiarisation de l’action associative.
Consulter le site du Collectif des associations citoyennes : Des informations en continu, des formations, le séminaire d’été, l’Écho des assos...

NON À LA REMISE EN CAUSE DES LIBERTÉS ASSOCIATIVES !

Pour partager, réfléchir, proposer, échanger, demander et ne pas disparaître ou s’affaiblir dans le plus grand des silences !
Des associations ont commencé à réagir face au danger pour infléchir les politiques actuelles. L’application de la rigueur et de l’austérité au niveau des communes et des villes est constatée sur tout le territoire. Les baisses moyennes de subventions aux associations sont souvent de l’ordre de 10 % mais atteignent parfois 25 %.
Le Printemps des Associations Citoyennes rassemble tous les événements (mobilisation, soirée-débat, alerte, interpellation, rencontre festive…) organisés par les associations qui :
- défendent et valorisent leurs actions, luttent contre leur instrumentalisation,
- engagent un dialogue avec les collectivités,
- revendiquent les subventions comme une reconnaissance de leur travail d’intérêt général,
- sensibilisent leurs publics, adhérents… à leurs richesses et leurs difficultés,
- dénoncent la baisse des aides publics ou leur orientation vers la marchandisation,
- mettent en lumière : la force, l’imagination, la solidarité, le désintéressement, l’action non marchande… des associations !

Télécharger le dossier de presse du Printemps des Associations Citoyennes


Octobre 2014

PAS DE SOCIÉTÉ SOLIDAIRE SANS ASSOCIATIONS CITOYENNES !

L’Acepp a signé ce nouvel appel du CAC !

Appel pour la reconnaissance du rôle fondamental des associations dans la construction d’une société solidaire et démocratique.
Télécharger l’appel - Signer l’appel à titre individuelSigner l’appel au titre d’une organisation

Avec la signature de la Charte d’engagements réciproques, le 14 février 2014, l’État et les représentants des collectivités territoriales ont reconnu l’apport déterminant des associations à la vie démocratique et à la cohésion sociale. 2014, année de l’engagement associatif.
Malgré cela, il est constaté un recul du soutien public à la vie associative.

Les signataires demandent :

- la mise en place de financements stables et garantis pour les associations qui contribuent à l’intérêt général et au bien commun ;
- l’arrêt des injonctions au recours aux financements privés, qui dénaturent le sens de l’action associative ;
- que la « vie associative » soit une compétence partagée entre tous les niveaux de collectivités afin de permettre les coopérations et les cofinancements ;
- le renforcement de la concertation citoyenne et de la co-construction de politiques publiques ;
- une évaluation publique des conséquences des restrictions budgétaires et de la réforme territoriale sur l’action associative ;
- l’affirmation claire, par les pouvoirs publics, de l’exonération de droit des règles européennes en matière de concurrence des activités associatives contribuant à l’intérêt général et au bien commun.

Le site du Collectif des associations citoyennes

< Retour

Commentez, partagez votre expérience, posez vos questions


forum

Pour participer à ce forum, vous devez être adhérent à l’Acepp. Merci d'utiliser les codes d’accès (identifiant et mot de passe liés à votre adhésion) qui vous ont été fournis.

[Connexion] [Mot de passe oublié ?]